Quoi faire à Malte ?

Quoi faire à Malte ?

10 octobre 2013 0 toujours rien ?
Votre note :
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Bonjour à tous, me voici rentrée d’une semaine à Malte ou j’ai découvert des endroits superbes. Le retour à Rennes est plutôt difficile car il y a tout de même une différence de température de 15°C ! Nous avons visité énormément de choses, et j’avais un peu peur de m’ennuyer sachant que l’île n’est pas bien grande (seulement 27 km de long !) Nous ne nous sommes pas arrêtées et avons fait le tour de l’île à bord de notre petite voiture rouge louée pour l’occasion.

Alors mettez de la crème solaire, n’oubliez pas vos tongs, votre short et votre masque et tuba et c’est parti !

Retrouvez ❤ aussi : Tous mes articles sur Malte

La Valette et les 3 cités


– La Valette

C’est la capitale de Malte. Des petites rues commerçantes et des escaliers abritant des tables de restaurant, on comprend pourquoi cette ville est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Tout se fait à pied (le plus simple est de garer votre voiture en dehors du centre historique). Et voici le magasin le plus petit que j’ai jamais vu 

Et oui, il ne faut pas trop bouger sur sa chaise de peur de dévaler les escaliers ! C’est toujours étonnant de voir des cabines Londoniennes dans ce paysage !

A l’entrée de la ville, vous pouvez avoir une vue splendide sur les 3 cités depuis un petit jardin fleuri et super bien entretenu (et surtout, ne pas oublier, un endroit avec un peu d’ombre et des endroits pour se poser le temps de récupérer  )

Personnellement, j’ai trouvé que la ville était bien trop touristique. Des centaines de personnes se bousculent dans la rue et je n’ose pas imaginer à quoi peut ressembler la ville en haute saison…

– Les 3 cités de la Valette

Je vous conseille alors d’aller de l’autre côté du port, dans les 3 cités de la Valette (en plus, vous aurez une bien meilleure vue sur la capitale). Elles s’appellent Senglea, Cospicua et Vittoriosa.

C’est assez commun de voir sur les façades des maisons des décorations plutôt étonnantes 

Découvertes de Mdina et Rabat


C’est parti pour une semaine à Malte avec Charlotte, ma grande amie de fac, autant passionnée que moi par les voyages.

Nous sommes arrivées tard dans la nuit, avons mis quelques temps à se faire à la conduite à gauche (et surtout à la conduite des Maltais qui roulent comme des fous !). On est un peu arrivées les mains dans les poches, sans GPS ni google maps. Du coup pour trouver notre hôtel, ce n’était pas une mince affaire. Heureusement un jeune homme passant par là a pris sa voiture et nous a conduit jusqu’à bon port.

Premier jour: on se réveille tôt pour partir découvrir cette île qu’on ne connaît pour l’instant que par notre ami le Routard. On se rend déjà compte de la chaleur extérieur (on remercie grandement le ventilateur qu’on a fait fonctionné toute la nuit)
Mdina est la capitale , du coup on s’est dit que c’était un bon départ pour se sentir immergées dans la culture Maltaise.
On arrive facilement à se garer dans une petit rue (attention, les parkings sont souvent gratuits mais des maltais se prennent pour des gardiens pour vous demander des “tips” lorsque vous vous y garez).
Il a trois entrées et moi qui n’ait pas le sens de l’orientation (compliquée pour une voyageuse), on n’a pas pris directement l’entrée principale, mais c’est celle qu’on a pris pour sortir !

– Errer dans les petites ruelles de l’ancienne capitale

Cette ville est considérée comme la ville silencieuse. En effet, on n’entend que les bruits des chevaux qui tirent des carrioles dans les petites rues couleurs miel. Les rues sont très étroites (pour procurer de l’ombre) et sont rarement droites (pour ne pas que l’ennemi voit la fin de la route !)

– La cathédrale Saint Paul

Elle a été construite dans les années 1700 pour remplacer l’ancienne cathédrale qui fut détruite par un tremblement de terre. Elle se situe sur une grande place ou les immeubles aux alentours reflètent l’architecture de Malte: de la pierre couleur miel, des sculptures, des décorations dentelées et… une cabine téléphonique de Londres (des restes de la colonisation britannique)

– Avoir une vue imprenable sur l’île depuis un hôtel de luxe

On passe à côté d’un superbe hôtel avec une terrasse surplombant l’île. Ni une ni deux, on oublie que notre hôtel se trouve à quelques kilomètres de là et on décide d’aller prendre quelques photos et d’admirer cette belle vue. Les Maltais sont très accueillants et ont surement du comprendre notre petit jeu. Comme ils ont vu qu’on ne faisait pas de bruit et qu’on ne dérangeait personne (à 10h il n’y avait pas grande monde à la terrasse du restaurant) ils ont esquissé un petit sourire et nous ont laissé admirer la grande île.

– Les dauphins en guise de porte bonheur

On en voit partout dans le centre ville.

– Les bow-windows de Rabat

Les bow-windows, ces avancées de façade, sont caractéristiques de l’architecture de l’île, et notamment de Rabat. Il y en a sur toutes les maisons, et de toutes les couleurs ! (et ils sont bien évidemment assortis aux portes)

– La plus petite ruelle de l’île

Est surement celle de Rabat. Attention à ne pas trop manger… Nous sommes allées à Rabat un dimanche pour aller au marché mais nous sommes arrivées trop tard. Allez-y le matin, ça avait l’air de valoir le coup !

DSC_0086

Blue grotto et Ghar Lapsi


– Blue Grotto

Il n’y a pas beaucoup de plages de sable à Malte. Si vous aimez vous dorer les pilule pendant des heures, ce n’est peut être pas la bonne destination. En revanche, que ça ne nous empêche pas de nous baigner !
L’île est très rocailleuse et il existe de nombreuses falaises. Dans la plupart des cas, des échelles (comme celles à la piscine 🙂 ) sont installées pour pouvoir se baigner plus facilement. C’est le cas de Blue Grotto. Quand la mer est très calme c’est assez pratique, ce qui permet à l’eau de montrer sa belle couleur turquoise.

– Ghar Lapsi

On est ensuite allées au Ghar Lapsi, une autre cave !

Dingli Cliffs


A plus de 250 mètres au dessus de la mer, la vue y est imprenable. On s’est arrêtées dans le petit restaurant des falaises de Dingli avant de partir faire la ballade de 2 heures pour des vues époustouflantes ! N’oubliez pas votre crème solaire car il n’existe pas beaucoup d’arbres pour vous abriter (quoi que les cactus font parfois bien l’affaire)

Village de Popeye


En France on a Asterix et Obelix, à Malte il y a Popeye . Ce village est en fait le décor du film de Popeye tourné avec Dustin Hoffman en 1980. Ces petites maisons colorées, plus ou moins droites, ont été transformées en centre d’attraction où Popeye et Olive sont les vedettes.

Il faut néanmoins payer 10 euros l’entrée pour se balader dans ce petit village. En revanche, si comme nous, vous voyager léger et préférez mettre vos sous dans un bon restau les pieds dans l’eau, nous vous conseillons d’aller sur la colline d’en face et vous aurez une superbe vue !

Marsaxlokk


Cet adorable port de pêche est situé au sud de l’île. Un port très coloré où vous pourrez acheter des poissons fraîchement pêchés le dimanche matin sur le marché

Golden Bay + balade à cheval


– Golden Bay

C’est à Golden Bay que se trouve une des plages de sable de l’île (mise à part les lagons de Comino).
Ce qui est assez étonnant c’est que l’on peut se trouver sur la colline qui sépare la baie en 2 petites plages: belles vues assurées ! Pensez tout de même à prendre de bonnes chaussures car la balade est semée d’obstacles en tout genre

Il existe même un petit restaurant (bien et pas cher) sur la plage principale, de quoi admirer la vue avec une bonne salade. (et pour ceux qui, comme moi, ont du mal à se passer d’internet, il y a même le wifi !)

– Balade à cheval

Nous sommes ensuite allées faire une balade à cheval pour découvrir d’une autre façon cette baie. Pas simple pour moi qui n’en ait pas fait depuis des années, et qui avec mes 1m76 ne pouvait espérer avoir un “petit poney”. La balade était très sympa, même si je n’étais pas vraiment rassurée.

Cette écurie compte 17 chevaux. Nous avions décidé de faire la balade au moment du coucher du soleil (du coup les 20 dernières minutes se font la nuit). Les propriétaires sont très sympas bien qu’ils aient été un peu dépassés lorsqu’ils ont compris que nous allions être aussi nombreux !

Une fois mon (trop) grand cheval monté (ne me demandez plus son prénom, j’étais trop occupée à lui parler gentiment pour qu’il ne parte pas au galop dès la première minute de balade), et ma bombe sur la tête, c’était parti pour 1h30 de balade !

Golden Bay Horse riding
Ghajn Tuffieha
Gikden Bay – Malte
Tel: +35621573360

St Peter’s Pool


On nous en parlait beaucoup, on ne pouvait pas ne pas y aller! Il s’agit d’une des plages les plus perdues de Malte, ce qui la rend encore plus belle. Ne vous imaginez pas une plage de sable avec ses palmiers ! Il n’en est rien 😉

Après avoir déposé notre voiture, nous avons suivi un petit chemin caillouteux (la voiture aurait d’ailleurs eu du mal) et nous sommes arrivées à la piscine de Peter ! Il s’agit d’un coin d’eau entouré de rocher qui permet de se prélasser dans l’eau sans être gêné par les vagues. Et quand il n’y a pas de vagues, l’eau y est encore plus turquoise !

Attention cependant, il n’y a pas de coin d’ombre ! (pensez à votre chapeau et votre bouteille d’eau). Qui qu’il y aurait bien un endroit, mais beaucoup moins agréable: une maison abandonnée surplombant la piscine qui semble avoir été le lieu de nombreuses soirées arrosées.

Un conseil: Ne restez pas seulement à St Peter’s Pool mais allez vous balader aux alentours. Nous sommes passées par un très petit village (seulement 3 maisons) où l’ambiance semblait être plutôt bonne (jour de barbeuc’). On ne peut pas les plaindre au niveau de la vue qu’ils ont depuis leur habitation sachant que c’est une des plus belles de Malte selon moi. Bon après, il faut aimer le silence et l’isolement …

Signature Claires' Blog

0 toujours rien ?

Ces articles devraient te plaire !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :